Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Luc Bussière
  • Le blog de Luc Bussière
  • : Blog qui présente mes réflexions, et la trame des cours de philosophie chrétienne avec annexes, pour mes étudiants.
  • Contact

Profil

  • Luc Bussière
  • Marié, père de 4 enfants 3 jeunes hommes adultes dont deux mariés, et une ado. Grand père depuis Août 2010
  • Marié, père de 4 enfants 3 jeunes hommes adultes dont deux mariés, et une ado. Grand père depuis Août 2010

Recherche

Archives

Liens

6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 19:35

Le but de l’instruction/discipline.

 

            La sagesse, au sens le plus profond du terme, n’appartient qu’à Dieu seul[1]. L’univers[2] et l’être humain[3] sont les produits de cette sagesse créatrice. Les processus naturels[4] et historiques[5] sont gouvernés par cette sagesse, qui distingue  de manière intelligible entre le bien et le mal…Une telle sagesse est insondable[6]  Elle est un don de Dieu… La sagesse est identifiée à Dieu lui-même. Dieu seul est sage[7]. Il n’y a pas de sagesse autonome possible. Elle est soit donnée par Dieu, soit s’oppose à Lui. Si elle est coupée de la révélation de Dieu, elle est au mieux appauvrie et improductive[8]; au pire, elle peut être même présentée comme folie, ou être qualifiée de diabolique[9]. La sagesse terrestre est fondée sur l’intuition et l’expérience en dehors de toute révélation, ce qui la limite sérieusement. Ainsi, l’objectif de l’instruction, de la discipline, d’après le livre des Proverbes, est d’acquérir la sagesse, c'est-à-dire de connaître Dieu, de développer une relation avec Lui. La discipline ou l’instruction toutes seules ne peuvent nous faire parvenir à cet objectif si élevé, mais sans elles, nous risquons d’arriver à des impasses : il n’y a pas de disciples possibles sans discipline par exemple ! La sagesse ne s’acquiert pas par procuration : elle n’est accessible qu’aux disciples. En même temps, c’est la crainte du Seigneur, cette relation humble avec Lui, fonde et accompagne cette marche vers le but qu’est la connaissance de Dieu. L’instruction et la discipline sont là pour motiver, corriger le tir, donner la perspective, transmettre une expérience, mais ne sont que des moyens bien pauvres sans ce secours de la révélation, sans une relation avec Dieu lui-même. Certes, « on doit écouter les sages, écouter la tradition, mais en fin de compte c’est Dieu lui-même que l’on doit craindre et c’est Dieu lui-même et sa Parole qui sont l’ultime référent qui doit être le garant de la fidélité de la transmission et donc de la tradition[10] » Tel est le but du livre des Proverbes. L’homme est incapable de connaître Dieu ou la sagesse par ses propres ressources[11]. La sagesse humaine n’obtient rien sans la bénédiction divine.[12] C’est par la sagesse que Dieu a créé le monde[13], c’est de Lui qu’on peut la recevoir[14] La sagesse promet même de répandre son Esprit sur ceux qui l’écoutent.[15]

 

En conclusion…        

 

            La discipline et l’instruction, fondées sur la crainte du Seigneur, sont des moyens d’acquérir…la crainte du Seigneur.[16] Au-delà des efforts demandés (« si tu recherches l’intelligence, si tu la recherches comme de l’argent, si tu creuses pour la trouver comme pour découvrir un trésor[17]…c’est la relation avec Dieu lui-même qui nous donne…tout. Jésus-Christ a porté une couronne d’épines pour que nous puissions porter cette couronne de la sagesse. Il est « révélation de la sagesse divine, il est le Médiateur qui permet à la sagesse de s’exprimer hors de l’être divin, dans l’œuvre divine[18]», il a été présenté comme sage[19], enseigne comme « un maître en sagesse [20]» il a présenté son œuvre comme une manifestation de la sagesse divine[21]. En Lui,  sont « tous les trésors de la sagesse et de la science »[22] ; il est appelé la sagesse de Dieu[23]a été fait sagesse…pour nous : « Or, c’est par lui que vous êtes en Jésus-Christ, lequel, de par Dieu, a été fait pour nous sagesse, justice et sanctification et rédemption,[24] »Jésus-Christ est à la fois cette sagesse inestimable recherchée et chérie dans le livre des Proverbes, et le moyen d’y parvenir. Il est lui-même « la crainte de l’Eternel », il « respire » la crainte de l’Eternel[25]. La sagesse véritable, que cherche à nous faire acquérir l’instruction/discipline, a pour contenu essentiel la connaissance de Jésus-Christ, intellectuelle et expérimentale, et de son œuvre de salut. C’est cette compréhension de la sagesse, qui ne peut être autonome sans engendres la mort,  qui fonde aujourd’hui le mouvement des  écoles chrétiennes. Nous comprenons que sans le Christ, il n’y a ni discipline, ni instruction, ni sagesse. Mais avec Lui, il y a tout, avec Lui, tout est possible ! « Venez partager mon pain, et boire le vin que j’ai corsé » (Pr 9 :5) : telle est l’invitation de la sagesse, telle est l’invitation du Christ.


Bibliographie.

 

           

BERTHOUD Pierre, Cours d’Ancien Testament, 1.2b « les Ecrits ».

 

BILBE  d’étude du Semeur, notes. Et autres versions.

 

CRENWHAW James L.  “Education in Ancient Israël” Doubleday

 

DICTIONNAIRE DE THEOLOGIE BIBLIQUE, Article “Discipline” de D.P Kington. Editions Excelsis.

 

DEROUSSEAUX  L. « La crainte de Dieu dans l’Ancien Testament »

 

ESTES Daniel.J. : “Hear my son”, chapitre 1: the wordview of Proverbs 1-9 William

 

EERDMAN B.Serdmans Publishing Company, Grand Rapids, Michigan.

 

GRAND DICTIONNAIRE DE LA BIBLE, article “éducation”, éditions Excelsis.

 

HUBBARD  D.A « Proverbs, The Communicator’s Commentary 15a, Dallas: Word Books, 1989

 

KIDNER Derek dans  « Le sage et l’insensé. La vie quotidienne dans la pensée des proverbes ».   Editions Farel.

 

LELIEVRE André et MAILLOT Alphonse, Commentaire des Proverbes chapitres 1 à 9, Lectio Divina. Collection CERF

 

PERDUE L.G: « Wisdom and Creation » Nashville : Abingdon, 1994

 

VON RAD Gerhard : « Israël et la sagesse »Labor et Fides ; « Théologie de l’Ancien Testament » t 1

 

 



[1] Job 12 :13 sq, Es 31 : 2 : Dn 2 : 20-23

[2] Ps 3 : 19, 8 :22-31, Pr 8.2ss, Jérémie 10 :12

[3] Job 10 :8 ; Ps 104 :24 ; Pr 14 :31 ; 22 :2

[4] Es 28 :23-29

[5] Esaïe 31 : 2

[6] Job 28 :12-21

[7] Romains 16 :27

[8] 1Co 1 : 17 ; 2 : 4 ; 2Co 1 : 12 

[9] 1Co 1 : 9sq ; Jacques 3 :15sq

[10] Cours de Pierre Berthoud. 1.2b « Les Ecrits »

[11] Pr 30 :2-4

[12] Pr 10 :22

[13] Pr 3 : 19-20

[14] Pr 2 :6

[15] Pr 1 :23

[16] Pr 2 :5

[17] Pr 4 :3-4, etc…

[18] Notes de la Bible d’étude du Semeur, introduction au livre des Proverbes, p 880

[19] Luc 2 :40, 47, 52

[20] Mt 13 : 54

[21] Mt 11 : 19

[22] Colossiens 2 :3

[23] 1Co 1 : 24, 30

[24] 1Co 1 : 20

[25] Esaïe 11 : 3

Partager cet article

Repost 0
Published by Luc Bussière - dans Education
commenter cet article

commentaires